22.12.14

Le tigre des petits.

















En vente, ce body "Bleu Klein" avec une impression
recto-verso unique faite à la main.
Linogravure du tigre des neiges 
Baby - Existe en taille 3 mois et 9 mois.
Coton très agréable et doux à porter
17,50 euros (frais de livraison inclus)

anis étoilé.
















Anis étoilé. La plus longue nuit vient de s'écouler.
Le plus court jour se vit maintenant.
L'eau chaude s'écoule, la vapeur se dépose sur mes joues. 
Anis étoilé. Symbole de la nuit, les fêtes approchent.
Vertus et propriétés nombreuses, elle dissipe les nuages 

et réchauffe mon corps.Sa saveur se dépose sur ma langue, fraîcheur du palais.
Anis étoilé. Ses huit branches m'évoquent ma famille, 
mes aïeux, mes aïeules, mes amis, mon cocon, mon amour,  
mes ressources, mes lieux de recueil.
Anis étoilé. Je t'emmène dans mes bagages.

16.12.14

Ressources du matin.

























Je retrouve mes chats.
Je m'éveille au doux son du clapotis de sa langue.
Elle s'abreuve chaque matin. On se surprend à attendre
ce moment. Un de plus à mettre sous l'oreiller moelleux
des beaux jours.

13.12.14

haricotsgingembre se dévoile



















Vous souhaitez avoir + d'infos sur le lieu, contactez-moi par 
téléphone : 0664943450

1.12.14

J'apprends tous les jours.


On garde le rythme.











C'était hier. 
Je m'imprègne de l'odeur de l'encre, 
de la douceur du tissu. D'une matière à l'autre, 
d'une pression entière à celles plus douces,
de l'encrage noir ou noir et phtalo, chaque impression animalesque
est unique.

27.11.14

6h58.

















  

Je l'observe beaucoup.

25.11.14

Bonjour tendresse.

























La bouillotte chauffait mes pieds.
J'ai dormi comme une souche.
Je récupère et je ris dans mes rêves. 
Au réveil, je souris aussi.

24.11.14

31.10.14

J'entends des cris
























 
Ce soir, rue Martel.

29.10.14

On lêve la tête ?


























Je me promène dans mes pensées 
et la marche est vivifiante !

27.10.14

Escapade.


















Je n'ai pas pris de photos ce week-end. On a observé. 
Tous les bons moments étaient là. En rang, les uns derrière les autres, 
chatoyants et apaisants. Les feuilles d'automne craquent. 
Jaunes, rousses, rouges et maronnées.
Papillons moutarde et vermillon dans le potager.
La rosée nous donne envie de nous y allonger.
On s'est laissé guider par cette petite main, 
son sourire malicieux et ses rires éclatants. 

14.10.14

On lève la tête.
















Le chantier est toujours en cours. 
C'est devenu un lieu de rencontres animales.
Mon imagination s'en amuse.

13.10.14

Qui c'est celui-là ?

























Il m'arrive d'être comme une cuillère d'épices.  
Alors ce week-end, je suis partie en balade 
avec mes tapirs. On a suivi notre élan. 
On s'est laissé convaincre par les bons mots des amis. 
On a pris la patte que l'on nous tendait.  
On a porté ce pull vert d'eau si doux et chaud, 
on a mis cette bouillotte au fond du lit, on s'est fait 
un bon café, on a mis un disque de Pierre Vassiliu. 
On a fureté du côté des vide-greniers, on a écouté 
le feu d'artifice, on s'est posé tout à côté de Clarika et Daphné, 
on a rêvé éveillés, on a découpé de beaux livres impatiemment  
et joyeusement, on s'est réchauffé les épaules, on s'est 
partagé une belle tarte aux légumes et mozarelle du marché. 
Et puis mon dernier plaisir, ajouté hier soir à ma collection : 
le téléphone orange a sonné, mon cœur a palpité. 
J'ai décroché. J'ai espéré et entendu sa voix. 
Comme un baume à l'arnica. 



9.10.14

zzzzzzzzzzzzz

























J'ai dormi comme une souche.

3.10.14

J'aime.





















J'aime choisir le modèle. 
J'aime imaginer l'animal et l'apprivoiser sous ma gouge.  
J'aime travailler sur ma table jaune. J'aime graver, encrer, imprimer. 
J'aime mettre toute la pression de mon corps sur le rouleau. 
J'aime observer le séchage et attendre. J'aime sélectionner 
le papier d'emballage, ficeler le paquet. J'aime coller mon étiquette. 
J'aime aller à la Poste et choisir un beau timbre. 
J'aime imaginer les sourires.









22.9.14

Mon kif de septembre !
















Je l'ai commandé à mon amie passionnée et brasseuse de livres.
Elle me l'a donné hier autour d'une tasse de café et cuillère 
de mangue vanillée. L'après-midi s'est passé au vide-grenier, 
yeux affûtés et trouvailles de couleurs et soie.
J'ai pris le bus pour traverser la ville, se rapprocher de la montagne, 

impatiente de le lire bientôt.Un mal de tête intense m'a envahi. 
Je l'ai chassé dans un recoin adouci. 
Dans ma bulle, je me suis assise confortablement.
J'ai fermé les yeux et je l'ai sorti de mon sac. 

Je l'ai beaucoup regardé avant de l'ouvrir.
J'ai touché le papier et senti l'épaisseur de la couverture. 

On s'y plonge !
Je l'ai dévoré en deux parties car j'ai failli louper mon arrêt, 
j'ai oublié mes maux, j'ai souri, j'ai ressenti de la douceur, 
des mots de poésies. 
J'ai lu des cœurs serrés, je me suis souvenue aussi. 
J'ai avalé l'aquarelle de couleurs, la justesse de ces instants de vie.
J'ai déjà l'envie de le recommander et de l'offrir. 
Parce que l'on a tous traversé cela et que l'on s'est relevé. 
Avec délicatesse, humour et finesse, l'auteur nous le montre.
J'ai aimé la présence des amis, ses gourmandises, 

ses quelques traits de coléreuse.
Je suis rentrée à la maison. Porte claquée, sac et trouvailles déposées, 

couverture verte chaude attrapée, lumière vive dirigée sur les pages,
Je m'enfouis dans mon canapé chocolat 

avec la bande dessinée "Entre parenthèses" de Marion Barraud.
 

Je me sens très bien et ravie d'avoir encore 
une grande moitié à parcourir !