29.4.14

S'imprégner.



















l'arbre se détache
mon ombre danse sur l'écorce
la lumière se nourrit
je me gave

16.4.14

Délectation.


























18h57. 
Noir quadrichrome. On passe sous le pont.
Être au théâtre sans y aller. Être dans la place. 
Découvrir ce nouveau lieu. Rouge. Entre les scènettes 
de la roue de la fortune et le squelette d'un trois tonnes.
Chacun cherche sa bonne place. Savourer une bière, 
le carnet ouvert, le stylo en action. Regard perçant affuté. 
On croque. Savoir que je ne vais pas y rester. Délectation.
Au-dessus de mon épaule gauche, le travail d'une graveuse, 
bouts de corps exposés. Observer les typographies, affiches, 
journaux. Les avaler et les abandonner avec nonchalance.
Ecouter : "Mesdames et Messieurs, l'ouverture de la salle 
se fera sur votre gauche à 200 m."Fendre la foule en sens 
inverse. Repartir de mon côté l'esprit léger.

11.4.14

Douceur.

























L'écrit offert comme une étreinte
dans le lent parcours du soleil 


Mireile Fargier-Caruso

10.4.14

Chirashi mon ami

























Sommeil pâteux, 
réveil comateux,
après-midi joyeux !

7h33.













Je ne m'en lasse pas.

9.4.14

Red

























Taille : 24 mois / 86 cm. 
Impression et prix sur demande :
mademoisellecroc@yahoo.fr

3.4.14

Beauté balconique.

Ce matin.
Un demi-œil ouvert, j'ai attrapé mon livre. Celui sur ma pile.
Roman de pâtisseries, voyage en Amérique, au Mexique, 
scones à l'abricot, sorbet de mangue.
L'heure tourne trop vite. Quittant la chaleur de sous ma couette,
je l'ai vue.
Entraperçue de mon autre oeil.
Fleur éclose carmin et fuschia, belle élancée entre les mauvaises.
À travers le bois de ma fenêtre et de celle du cow-boy d'en face, ouverte.
et j'ai pensé : instantané.
j'ai voulu et puis j'ai oublié.