22.9.14

Mon kif de septembre !
















Je l'ai commandé à mon amie passionnée et brasseuse de livres.
Elle me l'a donné hier autour d'une tasse de café et cuillère 
de mangue vanillée. L'après-midi s'est passé au vide-grenier, 
yeux affûtés et trouvailles de couleurs et soie.
J'ai pris le bus pour traverser la ville, se rapprocher de la montagne, 

impatiente de le lire bientôt.Un mal de tête intense m'a envahi. 
Je l'ai chassé dans un recoin adouci. 
Dans ma bulle, je me suis assise confortablement.
J'ai fermé les yeux et je l'ai sorti de mon sac. 

Je l'ai beaucoup regardé avant de l'ouvrir.
J'ai touché le papier et senti l'épaisseur de la couverture. 

On s'y plonge !
Je l'ai dévoré en deux parties car j'ai failli louper mon arrêt, 
j'ai oublié mes maux, j'ai souri, j'ai ressenti de la douceur, 
des mots de poésies. 
J'ai lu des cœurs serrés, je me suis souvenue aussi. 
J'ai avalé l'aquarelle de couleurs, la justesse de ces instants de vie.
J'ai déjà l'envie de le recommander et de l'offrir. 
Parce que l'on a tous traversé cela et que l'on s'est relevé. 
Avec délicatesse, humour et finesse, l'auteur nous le montre.
J'ai aimé la présence des amis, ses gourmandises, 

ses quelques traits de coléreuse.
Je suis rentrée à la maison. Porte claquée, sac et trouvailles déposées, 

couverture verte chaude attrapée, lumière vive dirigée sur les pages,
Je m'enfouis dans mon canapé chocolat 

avec la bande dessinée "Entre parenthèses" de Marion Barraud.
 

Je me sens très bien et ravie d'avoir encore 
une grande moitié à parcourir !

Matières.





















Complémentaires.




















Foisonnement.
 






19.9.14

Les épaules baissées.

























Je suis comme lui.
Dans mes pensées. À 9 heures, sur la route, 

j'ai surpris mon doux sourire.
Je suis comme une pièce de cinq francs qui roule, 
qui roule, et qui parfois, hésite et s'apprête à basculer.
Et si je choisissais le bon côté ?  

Hier. J'ai aimé l'attendre à la gare. Attente suivie d'un diner indien, 
comme à l'aéroport de Mumbai. 
Plus tard, dessins, croquis et méditations. Cet auteur dont j'ai bu les écrits, 
est sur un piédestal radiophonique ce soir…
Un marchepied lui irait mieux. N'empêche qu'il libère mon stylo bic !
Ce matin, gymnastique en ciseaux, une première. 
Muesli suèdois, le soleil rentre encore.
Je m'en imprègne pour cette belle journée.


18.9.14

L'heure tourne.

























Le retour du chat qui pêche.

 








11.9.14

Bonheur




















En avril, mon Hippopotame m'a glissé à l'oreille : 
"Et si je partais en voyage en Bretagne ?" 
Il est arrivé joyeusement ce matin, dans la sacoche du facteur, 
m'a-t-elle dit, mon amie.

8.9.14

Je respire !

Je ferme les yeux et je m'y replonge. 
Dans les fougères. Inspirer ce vert et ces sons. 
Délecta(c)tion !











3.9.14

Écailles.















Papier blanc froissé. 
Forme arrondie et visqueuse, 
peau luisante, noire et irisée. 
J'ai croisé une femme ce matin, 
à trois rues de la maison.

Je déglutis, la mâchoire crispée.

Je l'ai vu manger ce poisson cru.