29.6.15

7h22.
















Tartine de pain noisettes-pistaches-raisins-figues 
avec une noisette de beurre salé, un oeuf au plat 
et un rectangle de comté,
+ un rocher coco-céréales fondant/croquant,

+ une tranche de melon à point,
+ un café long et fort.
J'ai tenu jusqu'à 
13h01.



Les mouettes rieuses.

© La Fabutineuse et © Gennine's Art pour l'inspiration (Photos papier).







Les joyeuses créations de "mes élèves" ! Verdure, animaux et Amour.















25.6.15

Être solide.






















Je n'ai pas pu résister, j'ai encore préparé mes rochers 
aux céréales et noix de coco hier soir.

23.6.15

Se dévoiler.





















Hier, j'ai appris quelques nouveaux mots. 
Je peux être réticente à l'apprentissage lorsqu'il se définit 
entre des parenthèses poussiéreuses et établies.
Alors que la magie d'apprendre se découvre aussi dans 
chaque recoin que l'on connaît déjà.
La chair de poule ou… Pelle d'oca.
Résonance si belle et onctuosité des syllabes 
dans le galbe de ces lèvres italiennes. 
En scène. Valse de pensées, j'ai des idées entières 
et aussi des confettis dans ma tête. 
Comme les wagons d'un train de toutes les couleurs, 
partant sur la route de l'inconnu.
Des idées sérieuses et travailleuses, des idées lumineuses 
et de bois gravé, des idées pour haricotsgingembre. 
J'ai aussi des projets d'écriture de lettres alors j'écris chaque matin, 
sur ma machine à écrire mentale, je tape et renvoie à la ligne,
je guette les voitures à gauche et à droite, les vélos et les scooters 
avant de traverser. Ma concentration est extrême, 
mes écrits par la pensée sans limite.
Bientôt, nous serons dans un ailleurs. Tout à découvrir. 
J'espère y inscrire, dans mon ancrage de vie là-bas, ces instants 
de marche et d'éveil créatif. Vitalité vitale. 
J'apprends à écouter ce qui me fait du bien.

Je lis avec parcimonie depuis quelques semaines. 
Chaque ouvrage est choisi longuement et étudié de près 
avant la cavalcade des mots avalés. Je me protège car, 
au détour d'une phrase, un paragraphe peut réveiller 
une armée de saboteurs. Se border les épaules de mon étole 
aux plumes douces et protectrices.

19.6.15

Fierté.




















J'aime mon métier.
214 pages, des kilomètres de signes.
Des heures entières et intenses, de nouveaux défis, 
un chemin de fer à n'en plus finir, de belles 
typographies, de la couleur et des fleurs, 
des Jeux qui se déroulent maintenant.




15.6.15

Embruns.

Nous y sommes revenus.
Attentifs aux numéros : 13, 7 ou 18 et aux terminaisons 
en straat. Deux jours sous le signe de la fourchette.
Embruns à l'improviste et balançoire empruntée.
Tempête du Nord et de sable.


































8.6.15

Saveurs.

© La petite graphiste




















 haricotsgingembre.
Deux mots liés évoquant le piquant, la gourmandise, 
la vie, les formes simples et tortueuses, le jaune, le vert, l'écorce,
la fine pellicule, la protection et le combat, la douceur, la rugosité, 

les jus, les poêlées, les saveurs d'Asie. Je me suis régalée ce week-end. 
Samedi. Retrouvailles entre amies bretonnes chez SAam, 
merveilles du palais et des sens. Je suis ravie d'ajouter cette adresse 
à mon carnet de saveurs, lors de mes futures errances.
Partage de nos vies au soleil. Simplicité d'être ensemble. 
Nous avons savouré, toutes les trois, chaque instant.
Dimanche, nous avons dessiné une belle modèle au prénom musical. 
Je pense à la mandoline, même si c'est un rêve.
Et partagés l'énergie suave et coco de mes rochers aux céréales.
L'après-midi, j'ai dansé sans pouvoir me contrôler, abandon forcé 
et libérateur. Surprise magique et rires devenus souvenirs, 
à nouveau racontés avant le passage du marchand de sable.



------
SAam - 59 rue de Lancry - 75010 Paris
------
Rochers aux céréales
(15 à 18)
90 g de muesli (mélange de céréales et fruits secs)
45 g de noix de coco séchée
125 g de beurre
100 g de sucre roux + 1 cuillère à soupe de sirop d'agave
2 cuillères à soupe d'eau
100 g de purée d'amandes entières grillées (j'en trouve en magasin bio)
50 g de farine de riz
50 g de farine de châtaigne
50 g de son d'avoine

Faire fondre le beurre à feu doux. Dans un saladier, mélanger 
les ingrédients secs ensemble : les deux farines, le son d'avoine, 
le sucre + le sirop d'agave, le muesli et la noix de coco.
Ajouter le beurre fondu à la préparation. Bien mélanger.
Ajouter l'eau et la purée d'amandes. Bien mélanger.
Faire des petites boules à l'aide d'une cuillère à café.
Les disposer sur une feuille de papier sulfurisé, sur la plaque du four.
Préchauffer le four à 180°. Mettre les rochers au four 
pendant 15-20 minutes.

4.6.15

Fleurs d'été.

























Il est arrivé et il est beau. 
Doux papiers satinés, solide et couleurs acidulées.
Cela doit rester encore un mystère pour quelques jours.
Ce guide de 214 pages qui m'a pris de nombreuses 
et longues heures où j'ai jonglé avec les raccourcis.
Le clavier a clignoté en rythme et en fanfare. 
Je regarde par-dessus mon épaule, le soleil dévore 
lentement le rebord de la fenêtre de mon bureau.
D'ici 16h30, je serai délicieusement rôtie.

Une robe Cacharel fraîche sur ma peau et du sirop d'anis
dans mon sac à dos. A ma douce Maman.

2.6.15

Encore et encore !


















Samedi après-midi, j'étais au Free Market. 
J'y ai retrouvé, pour me soutenir, mes copilotes céramistes 
et aussi mes amis. Le matin, j'avais cette hâte, ressentie dans ma gorge, 
comme lorsque j'étais petite. J'attendais les derniers jours d'école, 
ceux où l'on irait au stade, se préparer pour le défilé de la kermesse.
Parée de mes talismans, robe agnes b. aux imprimés de feuilles, 
tablier de barmaid, sweat hippopotame si sweet, je me suis sentie entière 
et vivante pour parler de haricotsgingembre. 
De cette technique, la linogravure, qui me passionne depuis quelques années. 
Diversité des motifs, des matières, tailles et choix de couleurs.





















Merci à vous tous de m'encourager, 
de porter mes créations, de suivre mes écrits.
J'ai envie de créer encore et encore. 




















Céline, ma belle amie et modèle annonçant l'été.