10.7.16

sous mes pieds.








En mai, une belle rencontre m'a guidée vers des tampons 
pour des impressions terre, la découverte d'un graveur 
brésilien, jaillissement d'idées vers une illustration 
pour une pièce de théâtre. Les derniers jours ont le goût 
d'un Merveilleux. Ce rêve éveillé que je vis, 
j'y marche à pas de loup. Chuchotements de mes pieds 
dans cette belle ville qui va devenir nôtre. 
Je découvre des larmes de joie dans l'attente, 
des soupirs joyeux, des éternuements à répétition en choeur, 
signe que nos pas se portent aussi dans une autre région 
aux graminés joyeux. les moustiques sont bien coriaces 
aussi. Je suis dans l'effervescence. Et mon regard, 
avant de m'endormir - poings sous ma joue gauche - 
se porte sur la lavande porte-bonheur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires